Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:19

 
 agrandir la photo Selon Reuters, Shao Yang, directeur marketing de Huawei Device, n'y va pas par quatre chemins : « Les marchés “clés” que nous visons sont la Chine, les Etats-Unis, l'Europe de l'Ouest et le Japon. » Bref, presque toute la planète.
L'entrepreneur chinois veut faire grimper ses ventes de mobiles de 7 à 30 milliards de dollars en cinq ans. Un pari ambitieux, mais logique au regard des ventes (en volume et en revenus) réalisées. Huawei revendique la première place mondiale dans la vente de modems USB et de hot spots mobiles 3G avec 60 millions d'unités écoulées en 2011. L'an dernier, le fabricant a écoulé 55 millions de téléphones dont 20 millions de smartphones ce qui a conduit à une progression des ventes de 44,3 %. Pour cette année, Huawei vise désormais les 100 millions de mobiles.
Le géant chinois, qui est également le numéro deux mondial des équipementiers télécoms avec 500 clients opérateurs de par le monde, veut se lancer sur la téléphonie mobile personnelle, en particulier sur le secteur très lucratif des smartphones haut de gamme. L'Ascend P1S en est certainement la meilleure illustration et la firme ne compte pas s'arrêter là puisqu'un modèle quad-core a été aperçu au Mobile World Congress de Barcelone en février dernier.
Enquête sur le passé militaire du fondateur de Huawei
Cette stratégie vise à soutenir les investissements en recherche et développement qui augmenteront de 20 % – d'après les chiffres avancés par Bloomberg – pour atteindre 4,5 milliards de dollars en 2012, soit plus de 10 % du chiffre d'affaires global qui s'élève à 32,4 milliards de dollars. C'est également là l'occasion de remonter les bénéfices qui ont chuté de 53 % pour s'établir à 1,8 milliard de dollars, en partie à cause de taux de change désavantageux. Après avoir contré Nokia – à l'aide de son concurrent local ZTE – en s'arrogeant  une bonne partie des ventes sur le territoire chinois, Huawei prévoit maintenant de se lancer à la poursuite de Samsung, d'Apple et de BlackBerry hors de ses frontières.
En attendant, les gouvernements et les fabricants des pays visés ne vont attendre sagement cette déferlante. La risposte vient de l'United States House Permanent Select Commitee on Intelligence (le comité de la Chambre des représentants en charge de la supervision de la communauté américaine du renseignement), qui met en avant le passé militaire de Ren Zhengfei, fondateur et vice-président de Huawei. Ce comité a ainsi ouvert une enquête pour savoir si Huawei pouvait constituer une menace de sécurité.

Partager cet article

Repost 0
Published by LES NOUVELLE TECHNOLOGIES EN UN CLEIN D'OEIL
commenter cet article

commentaires

secure data destruction 27/07/2017 14:24

Most of the butts are often about all-around poly hippo elephant seals which often physiognomy a unique toothed construction.